Tuesday, March 24, 2009

Photos de famille

L'enfance est un moment précieux et fondamental pour la construction de chacun d'entre nous...
Tout est décuplé , la peur , la tristesse , la joie...
Un ruisseau est un torrent , un champs de blé , une forêt tropicale.
Chaques minutes est une aventure inoubliable.
L'avenir est devant nous , le monde de l'imaginaire est palpable , la réalité , et les responsabilités n'existent pas...


Billy Brouillard et Jeanne , jouant aux cow-boys et aux indiens...


Jeanne , Billy et Skippy le kangourou...



Skippy , Billy , Jeanne , maman et papa...


Jeanne , avec sa robe de printemps...


Billy et Tarzan...


Skippy a vieilli...

18 comments:

profytroll said...

tres joli et touchant si si !
tu mets sa dans ton expo a aix ?
qui a commencer d'ailleur non ?
as tu retouché les photos pour le noir et blanc?celle avec TARZAN on s'en qu'il y a genre du orange et du marron ou des couleur flashi de l'epoque ^^
dommage on voi pas bien SKIPPY

ta soeur est magnifique dans sa robe de printem

tu seeras a la cité du livre le 4 avril ?

Angilram said...

J'aime ce genre de vieilles photos si pleines de nostalgie...
Skippy restera jeune pour l'éternité! ;)

Anonymous said...

Ha ha ha la tête de pap's et mam's!!!!

S... said...

J'adore les vieilles photos
Comme tu la si bien dit, l'enfance est un grand moment précieux. Moi, je viens d'en ressortir (je suis un adolescent et je ne sais pas si sa rentre dans la définition de l'enfance) et on pourrait presque dire que c'est toujours une des plus belles périodes de lui, même qu'on peut le dire. C'est dans cette période que se forge notre caractère, nos passion, nos goûts, etc. Ça continue dans l'adolescence, mais l'enfance reste le début de tout...

En passant, merci du commentaire sur mon blog^^ Je suis très content que tu es pensé à répondre à un jeune blogueur^^

Lilidoll said...

Oh....
C'ets trop touchant ce post... et Skippy qui est encore là...
J'ai moi aussi gardé mon ancien compagnon, un koala prénommé Mikado.... il est tout miteux aujourd'hui et il sent mauvais.. mais je n'arrive pas à me résoudre à le laver ;(
Très jolies photos en tout cas ;)

sefora said...

anch'io c'ho la mia vecchia scimmia...senza coda e coi peli tutti piatti. comunque le orecchie di tarzan sembrano dei grossi baffi sulla faccia di billy...
comunque, bellisime e emotive.

Mam'zelle Roüge said...

Jeanne est jolie dans sa robe de printemps. On la dirait extraite d'un album datant des années 30.

casajordi said...

Vraiment touché...Je trouve que les doudous sont des concentrés de bonheurs. il y a quelque chose de très émouvants dans ses petits bouts de peluches/tissus. Chez nous, le doudou de mon fils fait parti intégrante de la famille ! Merci pour ce joli moment !

Agata Kawa said...

Tout s'explique !!! ;)p

(la première est vraiment d'enfer, l'essentiel y est dis...)

pierre alary said...

billy aussi il a pris un coup , hein?

pierre alary said...

mais , en fait .tu dessines plus?

Marianne said...

Très belles photos, très touchant ...

Encore merci pour la dédicace aujourd'hui à Grenoble, je ferai un petit article sur Billy sur mon blog d'ici peu : http://missbabooshka.hautetfort.com/

& la photo est toute floue ;-)

Charlotte said...

J'aimerais tant revenir à cet age d'or...
Très jolies illustrations, bel univers, j'aime!
Bonne continuation ^^

figounours said...

skîppy a vieilli mais billy a grossi ....

Marianne said...

Voilà le billet est en ligne :
http://missbabooshka.hautetfort.com/archive/2009/03/27/guillaume-b-billy-b.html

Marianne said...

Je dois avouer que malgré le métier que j'exerce, je reste une grande timide ...
Promis la prochaine fois, je serai plus bavarde ;-)
Je pense que cette chanson te plaira : http://www.deezer.com/track/2296798
Si le lien ne marche pas, fais-moi signe, je te l'enverrai.

Marianne said...

De rien, si tu fouilles sur le net, et surtout si tu vas sur youtube voir les clips de Duke Special (un chanteur irlandais), tu découvriras son univers bien particulier ;-)

Marie said...

Wouah! Sur la 2eme photo, tu ressembles comme deux gouttes d'eau à mon petit frère quand il était encore tout p'tiot... [Je sais, tout l'monde s'en fiches.]